logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

Ascendants, dégueulantes, glissade, ou quand un avion fait du vol à voile.

Samedi 16 juin à l’aéroclub des ailes forèziennes. Une chaude journée s’annonce température au sol 31° point de rosée 10° qnh 1018 autant dire chaud et sec mais des cumulus en formation. Je prends le Dr 400 fox bravo uniforme sierra fox avec mon instructeur. Les conditions sont idéales pour le vol à voile.

Je décolle en 18 et monte lentement (l’air chaud porte moins bien) cap à l’ouest vers les cumulus, j’atteints péniblement 3500 pieds me met en croisière réduit les gaz à la puissance d’attente 2200 tours/minutes et écoute les mouvements de l’avion.

Une aile se soulève et j’enroule la pompe, virage à 40°. Le sierra fox monte tranquillement je maintiens ma spirale en desserrant progressivement mon virage. La pompe m’éjecte mais je retrouve une rue de cumulus, je vole en ligne droite moteur ralenti avion à plat mais l’ascension continue, nouvelle spirale et me voilà à 5500 pieds. Je suis en limite de la CTR de st Étienne et décide de descendre dans une dégueulante.

A 3000 pieds verticale du terrain de Feurs, Pascal me réduit totalement les gaz et me demande quoi faire pour essayer de me poser à Feurs c’est le classique exercice de sécurité en cas de panne moteur dit « encadrement ». Nous somme trop haut, avec Pascal on se met en glissade, le sierra fox dérape et perd rapidement de l’altitude sans prendre de vitesse on sort les volets et effectuons une remise de gaz car la piste est courte et l’herbe haute on ne pourrai pas redécoller.

De retour vers les installations atterrissage très long en 18, Pascal maintient l’avion à 1 m du sol et touche le plus tard possible.

Après une heure de vol, le rangement du planeur, pardon de l’avion, nous méritâmes une bonne bière fraîche !

François


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2017 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.