logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

L'avion du 3

SOCATA 3 h de l’après midi samedi 16 mars 2013.

Le groupe devant le TBM850

LUI : C’est l’avion du 3.
300 nœuds de croisière, 3 000 km d’autonomie, 30 000 pieds, environ 10 000 m d’altitude.

Tu peux rayonner loin, avec ce plaisir incroyable d’avoir dans la main les 850 chevaux de la turbine PRATT et WHITNEY de ce monomoteur sans vibrations, au poids léger de 3 300 kg...

On s’est inspiré de l’américain MOONEY, la jaguar de l’air qui fut associé à la naissance du projet : TB pour Tarbes, M pour MOONEY, signe le patrimoine génétique de ce qu’on appelle la FERRARI de l’air.
Nous les Français, on construit des avions performants, qui donnent l’envie et le plaisir de piloter, quand d’autres considèrent l’avion comme un seul moyen de transport, aux commandes de vol trop lourdes.

Lui : Si je gagne au LOTO, je l’achète…et je voyage dans le monde !
MOI : je suis candidat copilote !

Lui, c’est JFS, pilote d’essai de la SOCATA qui a participé activement à la mise au point de ce bijou d’avion et par son vécu exceptionnel, a donné des couleurs à notre visite des ateliers du TBM850 qui agrémentait notre assemblée générale 2013 à TARBES. Il a tout fait en avion et partout dans le monde et t’en parle comme si c’était 3 fois rien !...

Une fine odeur mêlée de peinture et matière composite, marqua notre entrée dans le nid de l’oisillon prêt à casser la coquille. A peine remis de notre incrédulité d’approcher le pur sang Pratt-turbinisé, nos hôtes adaptèrent d’emblée comme par magie un verbe imagé, c’était comme à la radio, on n’y voit pas mais les images sont claires. C’est comme ça les cerveaux brillants, ça comprend le besoin avant qu’il soit exprimé, et cerise pour les mirauds, leur bon cœur nous permit de caresser les plumes de l’oiseau, d’appréhender ses belles courbes et sa peau douce. Comment imaginer sans les toucher ces deux barrettes de correction derrière le radar météo, sorte de torpille qui dépasse le bord d’attaque sur une seule aile, créant une dissymétrie découlement des filets d’air. Nos doigts s’attardent sur l’hélice quadripale à bouts larges et ronds, comme les pétales d’une fleur au bec, et par l’esprit nous l’imaginons la haut dans le ciel, métamorphosée en dévoreuse de filets d’air sous les rugissements de la turbine, propulsant machine et pilotes vers les 600 km/heure.

Enfin comment ne pas avoir ici une pensée pour les compagnons de cet atelier et leur conscience de réaliser une œuvre bien au dessus de la matière qu’ils peaufinent en gestes d’orfèvres.

L’avion se révèle être un concentré d’ingéniosité aéronautique, résultante d’une équation technico économique propre à transporter 6 personnes y compris le pilote, plus loin vite et haut, bien au dessus des soucis de la météo et capable si besoin de se poser sur une piste courte en herbe, grâce à la reverse de l’hélice

LUI : La Turbine PRATT et WITNEY c’est un petit cylindre de 80 kg qui coûte 1/3 du prix de la machine.
MOI : encore le 3 ?
Oui oui oui !!! 3 millions pour le tout et il revient environ à 1 500 € l’heure. Par exemple pour un vol de TARBES à AJACCIO, il faut 1h10 dans le confort d’un avion de ligne.
A 5 passagers, sur ces trajets transversaux, le cout est comparable a la ligne, avec gain de temps et liberté des horaires.

MOI : je comprends pour le LOTO !
Oui oui oui !!! Mais il faudrait gagner un peu plus des 3 millions, parce que quand tu l’as, c’est pas tout, mais faut y mettre du kérosène, faut l’entretenir, et à voyager, autant pouvoir profiter des bonnes cuisines du monde, et des beaux hotels…

MOI : ouais ouais ouais, et après un silence méditatif.

‘’ Pour moi ce sera une salade de fruits de mer tout droit sortis de la grande Bleue qui est la devant moi, sur la terrasse du vieux port d’Ajaccio… et un petit rosé frais de Corse sous un air de mandolinetta …’’

Après, on prend cap au sud : Ibiza ? Mykonos ? l’océan Indien ?
A l’équateur on fait du kérosène aux Seychelles puis on se pose sous les tropiques sud.
Un Ti-Punch sous le badamier sur le sables blancs d’un lagon de l’Ile Maurice , ça te dit?
Pince moi ! Je rêve, je rêve, je rêve.

Je vais jouer le 3 au LOTO… 3 bises a tous...

JCL Mirauds Volants
21.03.2013

Témoignage de la visite par François R, un de nos accompagnateurs.


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2017 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.