logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

Lettre du Président n°2

Chers(ères) amis(ies), bien chers(ères tous et toutes,

Le 31 mars dernier, j'inaugurais avec vous toutes et tous cette forme de communication et je vous promettais d'essayer d'écrire deux lettres par an. Avec un peu de retard dû à l'intense activité de notre association tous ces derniers mois, je m'acquitte de ma promesse.

Que de chemin parcouru depuis le 31 mars, et que d'air passé entre les pales de nos hélices. Un bref aperçu :

Comme vous le savez désormais toutes et tous, notre Siège Social a déménagé depuis le premier septembre, et nous avons réintégré la Maison des Sports de Labège où nos activités ont pu poursuivre leur cours. Grâce à l'association " Le Tremplin " à qui nous payons quelques heures par semaine, Jean-Louis CAILLAUDEAU vient me prêter main forte au niveau du secrétariat. Cependant, changer de Siège Social et de département, ça a supposé de réactualiser tous nos documents de communication avec nos nouvelles coordonnées, d'effectuer les changements d'adresse dans toutes les administrations dont nous dépendons car voyez-vous, à l'heure de l'Europe, tout en France est encore départementalisé et très étanche d'un département à l'autre. Enfin, ça, on commence à s'en sortir un peu, et le plus gros est fait, mais ça a coûté beaucoup de temps, et pas mal d'argent quand-même.

En mars, nous étions présents sur le salon AUTONOMIC de TOULOUSE, puis en avril, sur le premier salon de l'Aéronautique et de l'Espace organisé par le rectaurat de l'Hérault sur le terrain de Montpelier-Candillargues.
Nous avons, comme prévu en juin, participé au salon du Bourget, et ce fut un succès malgré une bonne fatigue pour l'équipe qui y était présente. Nous avons apprécié la visite de quelques uns et de quelques unes d'entre vous et je pense que celles et ceux qui nous y ont rendu visite ne l'ont pas regretté malgré une météo très capricieuse.
En juillet, notre second séjour aéro-touristique de LIMOGES à été rempli et, il fut d'autant plus un succès qu'il prit place durant la première vrai semaine de beau temps après un printemps pourri.
Nous avons pris part à la 8ème édition d'HANDIVOL (sur le terrain d'AMIENS), toujours avec le même plaisir.
En septembre, Chantal et moi avons participé à la commémoration du centenaire de la traversée de la Méditerranée par Roland GARROS en effectuant, au sein de l'équipe de la Commission des Pilotes Handicapés de l'Aéro-club de France, la traversée entre Fréjus et Bizerte. Là aussi, que de beaux moments, et que de belles rencontres !
Nous étions présents pendant 4 jours à Toulouse avec un très beau stand sur le festival " des étoiles et des ailes " à la Cité de l'Espace.
Et j'ai terminé l'année en beauté en assistant au forum EDUCASPORT MONDE, 4 journées magnifiques organisées à Paris par l'Agence pour l'Éducation par le Sport et l'appel à projet " Fais-nous rêver ". Là, j'ai côtoyé des gens des 5 continents, tous porteurs de projets dans le réseau de l'Éducation par le Sport, et ces journées furent d'une extraordinaire richesse pour nous et notre association. Je puis vous dire que, connu ou non, notre projet à nous fait rêver bien au-delà de nos frontières.
De plus, nous avons pris part à de nombreuses réunions et manifestations, et nous y avons très souvent été primés pour notre action.

En mars dernier, je vous disais que notre désir, au niveau de l'équipe que vous avez élue, était de favoriser et de renforcer la communication entre nous aux fins d'une plus grande efficacité. Depuis lors, 2 Conseils d'Administration ont eu lieu dans une atmosphère amicale et studieuse, à tel point que nous sommes dès aujourd'hui en mesure de vous livrer les grandes lignes de notre calendrier d'activités pour l'année 2014 (voir calendrier).

Mais cette année n'a pas été un long fleuve tranquille, et si nos interventions sont demandées et reconnues en de nombreux endroits, le bilan de nos stages en participants et donc, en heures de vol est très loin d'être satisfaisant. C'est d'autant plus paradoxal que, pour la première fois dans l'histoire de notre association, une subvention octroyée par la Fondation SFR nous a permis de dispenser nos membres des frais d'organisation de ces stages, ne faisant plus peser sur eux que le coût des heures de vol, celui de l'hébergement et de la nourriture. En bref, nous n'avons, de toute l'histoire des "MIRAUDS VOLANTS" jamais pu vous proposer des stages aussi bon marché.
Et puis, si nous sommes désormais en mesure d'aider nos jeunes au niveau de la prise en charge du coût de leurs heures de vol par le biais de la "bourse jeune" que nous avons abondé depuis maintenant près de deux ans, ces " jeunes " manquent cruellement à l'appel. Là aussi, nous dénotons un paradoxe qui fait que, c'est au moment où nous pouvons le mieux les aider que ces jeunes sont les moins présents !

Alors, les grands axes de travail, tels que nous avons pu les définir en réunion de Conseil, vont dans trois directions :

  1. le recrutement (et notamment celui des jeunes),
  2. notre impact auprès des médias,
  3. la recherche de financements.

1. Il est indispensable d'attirer à nous de nouveaux adhérents. Comme dans tout milieu associatif, les adhérents viennent puis repartent de notre association. Le problème, chez nous, c'est que nous n'avons aucun moyen direct de pénétrer les milieux où nous pourrions recruter : (grosses associations pluralistes ou institutions), et que les personnes qui nous intéressent échappent de plus en plus à ces structures. Nous disposons pourtant, aujourd'hui, de tout un arsenal d'outils de communication. Nous avons un film (en français et en anglais), un livre (dont, c'est la bonne nouvelle, la version audio est en train de sortir), ainsi que de nombreux documents qui ont été remis à jour. Donc, si certains d'entre vous ont besoin de matériel, si vous connaissez des lieux où nous pourrions faire la promotion de notre association et de ses activités, n'hésitez pas à nous en faire part. Si vous ne vous sentez pas de jouer au conférencier, les membres du Conseil d'Administration sont en mesure de se déplacer pour vous épauler.

2. Même si " pour vivre heureux nous préfèrerions souvent vivre cachés ", nous avons le devoir de médiatiser un maximum de nos actions et de nos activités. Chantal s'est attelée à remettre à jour le fichier des médias (laissé en jachère depuis plusieurs années déjà, mais il s'agit là d'un boulot titanesque un peu du type " tonneau des Danaïdes ", puisque les journalistes, et rédacteurs en chef valsent énormément. De plus, Chantal travaillant pendant la journée, il lui est difficile de joindre les médias. Cependant le travail avance et il est, là aussi, du ressort de chacune et de chacun de nous mettre en contact avec toutes les personnes que vous pouvez juger utiles à notre communication. C'est certainement ainsi que nous apporterons une partie de la solution au point précédent. Dans le même esprit, Bernard vient, par l'un de ses contacts de nous faire dessiner une superbe carte de nouvelle année, nous sommes en train de lancer une grande campagne de vœux auprès de nos contacts et de nos soutiens. Nous comptons ainsi resserrer des liens parfois un peu trop distendus.

3. Afin de trouver des subsides pour notre association, notre dernier Conseil d'Administration a notamment imaginé de lancer parmi tous les adhérents que vous êtes, une grande campagne d'appel à don. C'est le pourquoi nous mettons à votre disposition sur simple demande, deux modèles de lettres d'appel à don : l'un destiné aux particuliers, et l'autre aux entreprises.
Une telle campagne de recherche est à la portée de tous. La lettre d'appel à don aux particuliers peut être adressé aux amis, à la famille, aux proches... rappelez-vous que beaucoup de gens font des dons (surtout en cette fin d'année), et il n'y a pas de raison que notre association n'en bénéficie pas également ! Cependant cela doit s'accompagner d'un petit mot personnel : " moi aussi, je vole dans cette association ", ou " moi aussi, je fais partie des MIRAUDS VOLANTS " et " en aidant les MIRAUDS VOLANTS, vous m'aiderez aussi à assouvir ma passion de l'air "...
Et puis, nous avons tous et toutes, dans notre entourage, des commerçants (ceux chez qui nous effectuons nos courses et avec qui nous avons plus ou moins sympathisé), des artisans, de petits ou plus gros entrepreneurs, voire des industriels à qui nous pouvons adresser la lettre d'appel à don destiné aux entreprises. Celle-ci doit également être accompagner d'une lettre personnelle et circonstanciée.
Beaucoup de ces lettres seront envoyées, seul un petit nombre donnera effectivement des résultats, nous le savons. Mais cela ne fait rien et c'est notre union et notre implication dans cette campagne qui fera notre force et... Notre succès. Je le répète, cette action est à la portée de chacune et de chacun d'entre nous.
Attention, ces courriers comportent des photos en couleur, et il faut donc les imprimer avec une imprimante couleur. Si vous n'en possédez pas, mettez ces fichiers sur votre clé USB, et je parie que, pas très loin de chez vous, il existe une photocopieuse couleur qui pourra vous en délivrer quelques exemplaires.

Alors, c'est décidé, et nous comptons sur chacun et chacune d'entre vous et sur votre mobilisation massive !!!

Les dons ainsi récoltés devront être adressés au Siège Social de l'Association afin que nous puissions faire parvenir à chaque donateur un reçu fiscal parce que... Mais oui ! tous ces dons, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises sont défiscalisables.

Je vous le rappelle (et ne cesserai de le clamer), cette association est la vôtre et, dans une large mesure, elle ne sera que ce que vous en ferez. Le Conseil d'Administration que vous avez élu n'est qu'un outil, et la force, c'est vous qui l'avez : force d'imaginer et force d'agir tous groupés vers un même but.

Alors, nous nous sommes bien compris, et nous comptons tous sur nous !

le président, Patrice RADIGUET


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2017 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.