logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

Bonjour les amis et les amies, Hier matin, alors que certains d’entre nous se préparaient à chevaucher des oiseaux à grandes ailes du côté de Saint-Gaudens, j’ai préféré un bon vieux dr 400 120ch.

Avec l’ami Philou, pilote des Ailes Foreziennes, nous avons décollé à bord du F-HARK à 8h30, direction Grenoble le Versou.
Le temps est frai et notre destrier atteint les 5500 ft sans encombre. Au revoir la fréquence de la tour et bonjour Lyon. Nous voila au-dessus du Rhône. A notre gauche, Lyon et ses abords sont recouverts par un nuage de polution. Nous n’avons pas d’appareil photo, c’est dommage, ça aurait été instructif comme cliché.

Le temps est parfait, le soundflyer joue sur une note et le clavier m’annonce une vitesse/sol supérieure à 100 noeuds. Nous poursuivons notre vol et Philou me décrit la montagne qui se présente à nous: Chartreuse, Vercors.

Pardon, Madame, vous dites? OK on quiite la fréquence de Lyon pour l’approche du Versou.

Tiens ça commence à bouger au fur et à mesure que nous descendons. Le controleur dauphinois est sympa lui aussi, il nous donne une longue finale 04.
Je passe les manettes à mon voisin de gauche et celui-ci nous pose avec un kiss en prime. Nous Nous garons devant l’aéro-club du Dauphiné. Bonjour m’sieurs-dames, et oui, ça ressemble à ça un miraud volant.

Après un coup de tampon sur mon carnet de vol, nous reprenons place à bord. Le vol retour est aussi génial que celui de l’aller, et Philou se paye même son deuxième kiss de la journée. Au total, environ deux heures de vol. Franchement, des matinées comme celle-là, on en voudrait tous les jours !

Thomas


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2018 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.