logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

Compte-rendu du départ du Rallye Rêves De Gosses 2017

Tous les ans, le rallye aéronautique « Rêves de Gosses », organisé par l’association « Les Chevaliers du Ciel » va, pendant une semaine, de ville étape en ville étape. Le matin, c’est un parcourt de liaison d’une ville à l’autre, et l’après-midi, ce sont des baptêmes de l’air pour des centaines d’enfants « ordinaires » et « extraordinaires ». Ce qui lie ces enfants, c’est un projet pédagogiques qu’ils ont mené toute l’année avec leurs enseignants et éducateurs sur un thème aéronautique ; le projet faisant se rejoindre les enfants valides et ceux qui ont été « cabossés par la vie ».

Le 28 avril 2017, le rallye « Rêves de Gosses » partait de Perpignan. Le thème de l’année : l’hydraviation en Catalogne.
Notre association avaient été invités à cette fête par Philippe Carette, le local de l’étape. Handicapé des membres inférieurs, Philippe n’en est pas moins pilote professionnel et instructeur de vol. Avec les gens de son aéro-club et de la plate-forme de Perpignan, mais aussi avec la CCI et tous les partenaires du Rallye, il a été la cheville ouvrière de cette étape de départ.

Nous avons retrouvé à cette occasion d’autres équipages d’amis, tous membres de la Commission des Pilotes Handicapés de l’Aéro-club de France : sa toute nouvelle présidente, Manon Altazin, pilote sourde, Henri Corderoy-du-tiers, seul pilote sourd actuellement titulaire de son brevet de pilote avion en France et instructeur ULM, mais également détenteur de ses licences avion américaine et anglaise. Il y avait aussi Ludovic Bejot, aix président de la Commission et qui vient de céder sa place à Manon.

Pour cette seule journée du 28 mai, on dénombrera 227 baptêmes de l’air pour 60 rotations d'avions.
Le plus merveilleux, c’est le regard des enfants et la joie qui rayonne d’eux lorsqu’ils descendent de ce premier vol. Deux images me restent de cette journée : celle d’un petit garçon, tout juste débarqué de l’avion qui venait de le porter, et courant en tous sens en agitant les bras : (je suis vivant ! » criait-il. Et puis, celle de cette fillette qui, terrorisée, ne voulait pas monter à bord. Ayant quand-même consenti à faire son baptême, lorsqu’elle revint au sol, elle ne voulait tout simplement plus descendre de la machine.

Alors, sis dans les années qui viennent, vous entendez parler du passage de « Rêves de Gosses » dans votre région, allez donc partager cette fête avec les enfants.


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2018 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.