logo des Mirauds Volants

A.E.P.H.V.
« Les Mirauds Volants »

Salon de l'Aviation Verte du Bourget.

Bonjour les Mirauds-volants et les autres,

Samedi 19 juin dernier, une escadrille de 5 Mirauds-Volants, 2 filles et 3 garçons, se relayaient devant le nez du Mystère IV du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, pour tenir notre stand à l'occasion du 2ème Salon de l'Aviation Verte.

Le public, peut-être en raison de la météo fraiche et ventée, s'avéra des plus clairsemés.

Ce salon avait l'air d'un rassemblement de passionnés, ingénieux et avangardistes, convaincus de toucher à une ère nouvelle des énergies de propulsion, souvent électriques.

Nous sommes tombés à l'arret devant 3 appareils :

  1. Le parapente sur charriot, motorisé électrique.
    "Cela fonctionne bien" nous explique le propriétaire venu du coin de Dax dans les Landes, mais l'inconvénient réside dans les batteries : leur poids, ici 35 kg, sur 85 total de l'appareil, mais surtout dit-il, la gestion du cycle charge/décharge, qui mal géré peut devenir dangereux : ' cela reste une affaire de spécialistes, et pas encore grand public.
    Sinon en vol c'est génial, et la puissance et le couple sont constants, dès les faibles régimes, pas besoin d'attendre de monter les tours minute pour chercher le couple maxi. Cet argument du moteur electrique nous sera répété dans les stands.
  2. Le SUNSEEKER.
    Espèce de moto planeur a propulsion, à moteur électrique et batteries supplées par une couverture cellules photo voltaïques plein les ailes. Cet appareil révolutionnaire en bien des points, nous a frappé par son hélice propulsive, dont les 2 pales venaient se réunir en prolongement du cone ! ... Le fuselage est formé d'une poutre tube, si fine, qu'elle évoque inmanquablement la taille de la libellulle. Le présentateur démonstrateur, si heureux de voir des Mirauds-Volants en goguette, voulut nous faire une démo live du moteur électrique, que vous pouvez écouter en MP3.

    Voici l’article d’Aviasport sur le SUNSEEKER :
    ‘’Avec Sunseeker I, Éric Raymond traversait les États-Unis en 121 h et 21 vols, en août 1990. Mû par un moteur électrique, Sunseeker I était équipé de batteries alimentées par des cellules solaires. Puis la machine fut optimisée. Aile redessinée et nouveaux capteurs solaires en 2002. Moteur deux fois plus puissant en 2006. Baptisée Sunseeker II, la machine traverse les Alpes en mars de la même année à l’occasion d’une tournée européenne. Aujourd’hui, Éric Raymond développe Sunseeker III, un biplace sur base de Stemme S-10.
    http://solar-flight.com

  3. Le Space-Bike.
    Un ballon de 5m de diamètre gonflé a l'hélium, un filet qui coiffe le tout, et soutient un système ultra léger de tubulures et courroies, siège type camping, et… le, pédalier !
    Le poste de pilotage-pédalage’, actionne 2 hélices de 2m de diamètre. Du Jamais vu !:  tu la touches, et elle s’écrase entre tes doigts ! Elles sont creuses, comme si on n'avait conservé que la peau de... carbone, souple mais extremement résistantes. Une barrre horizontale, du style des pendulaires, permet de remonter les hélices d'un plan vertical vers un horizontal, comme pour les orienter !

    ‘’J'ai essayé de traverser la Manche’’, dit le génial aventurier, mais j'ai fait demi tour après 34 km, à cause... du vent. Au dessus de 4 à 5 nœuds de vent, on ne maitrise plus, et ça devient un ballon libre ! Dit-il en partant d’un grand éclat de rire communicatif…

Nous le quittons…, heureux de fouler le plancher des vaches !

Les démonstrations en vols furent limitées par les conditions météo, mais de nombreux autre appareils ornaient le tarmac du Bourget :

Le plus petit bimoteur du monde, électrique le Cri-Cri des Charentais, encore en expérimentation, mais plein d’avenir, sa qualification voltige ne posant pas le problème de l’alimentation carburateur…

La série des avions de René FOURNIER, les RF 01 à 09 …

Aviation durable avant l’heure : Gérard FELDZER justifie ainsi leur présence : ‘ leur chemin à suivre n’était pas celui de la performance à tout prix, mais celui du vol économe’.

Enfin autre révélation du salon à propos du niveau sonore. La propulsion électrique réduit le bruit, mais des études comparatives, montrent que sur un avion classique, l’hélice serait responsable de 70 % contre seulement 30 au moteur. Donc des recherches sont menées conjointement sur la réduction sonore des hélices.

En conclusion, comment ne pas s'émerveiller devant tant d'ingéniosité et d'espoir de monde meilleur. Et si ce n’est pas demain, on le prendra après demain, l’important est bien que ce mouvement soit en marche.

Vélivolement votre,

Jean-Claude

photos du stand.


NB :

Quelques notes d’Aviasport :

Avec 250 km/h au compteur, le Skyspark détient le record de l’avion à motorisation électrique le plus rapide.

Marque PIPISTREL

Electro Taurus

La version électrique de ce premier biplace motoplaneur ULM n’est toujours pas homologuée en France. Doté par la société Enstroj d’un moteur brushless de 30 kW alimenté par des batteries Li-Po de 6 kW pour 46 kg, l’Electro Taurus dispose d’une heure d’autonomie en palier. Toutefois, la pratique du vol à voile sera d’utiliser la puissance du moteur pour grimper à 500 m puis économiser assez de réserve pour rentrer sans mal en ayant évolué avant cela entre 1800 et 2000 m. Dégraisser le Taurus reste la priorité. En deux ans, l’allégement de la cellule a permis de gagner 15 kg. Son prix, environ 90 000 € HT, est le même que pour la version thermique.

ELECTRAVIA

La société basée dans les Hautes-Alpes conçoit et commercialise des systèmes de motorisations électriques (E-Motor), des aéronefs qui en sont équipés (ElectroTrike) et des hélices silencieuses à haut rendement (E-Props).

www.electravia.fr

YUNEEC e430

Premier avion électrique commercialisé, il est Chinois…

La commercialisation de l’e430 a débuté et les premières livraisons sont annoncées pour avril 2011. Une nouvelle batterie permet de voler jusqu’à deux heures en configuration monoplace (au lieu d’une heure et demie) sans supplément de poids. Le moteur du Yuneec e430 est construit en interne, la société étant le n°1 mondial de l’aviation radiocommandée électrique. Il développe jusqu’à 54 hp. De quoi croiser à 55 kt (80 kt max). Un pack de batterie pèse 83,5 kg. Le moteur seulement 19 kg. Deux exemplaires seront présentés à Oshkosh. L’un d’eux enchaînera avec une tournée européenne. Prix annoncé : 69 995 € TTC.

http://yuneeccouk.site.securepod.com

Sans parler de Solar Impulse qui totalise déjà cinq vols d’essais et des résultats très Prometteurs pour son futur tour de la Terre…


Bas de page

Retour en haut de page

© 1999 - 2017 Les Mirauds Volants, tous droits réservés.